mercredi 13 avril 2016

Le Ré-Animator est en manque !....De peinture, pas d'idées !

  Voilà 1 mois que je n'avais pas touché un pinceau ! Le temps passe trop vite mes amis. J'ai plus travaillé sur le soclage et sur la finition de pas mal de figurines. Ce qui fait automatiquement passé mon temps de peinture à la trappe. Ajoutez à cela une semaine de congés à Nîmes et vous aurez un peu l'emploi du temps du Ré-Animator. Sans parler du bricolage à la maison (Dressing pour tout le monde) et avec le retour des beaux jours, la tonte du gazon ! Et oui le re-retour de cette activité qui me fait royalement chier mais qui est nécessaire.

  Dans les choses finies, ou en passe d'être finies, voici des Français de 1940 (28mm of course) pour des parties d'escarmouches. Cela devait se conjuguer avec le thème de Moncheaux (notre convention d'été), en juin prochain, mais je crois que je vais être trop court sur le délais car j'ai pris du retard sur la confection de ma table pour Blitzkrieg. Ce qui est un comble pour un gars qui a démarré ces essais de terrain en juillet 2015.
  Mais revenons à nos français 40 de la 7ème Cie. Et oui ! Comment faire un thème 1940 et la débâcle sans parler de la 7ème cie. Soyons sérieux, cinq minutes. Doncpour se faire, c'est chez Crusaders que je me suis approvisionné. Via le colonel Bill. Ce qui m'a permis d'avoir de nombreuses variantes sans me ruiner en pack de figurines dont je n'avais pas besoin. C'est l'avantage du marché d'occasion.

Le chef Chaudard et les soldats Tassin et Pitivier
    Le plus dur dans tout cela sera de trouver des caractéristiques pour créer les personnages du film. Car avec une brochette de maladroits et d'idiots comme eux, il va falloir chercher.

D'autres soldats avec un sous officier.
  Dans la même veine, j'ai terminé des pilotes allemands (Foundry) qui me permettront de monter un ou deux scenarii avec les français de 40. Certains des pilotes seront peints en "passe-partout" pour les utiliser dans différents théâtres opérationnels. Faut pas gâcher, disais ma grand mère flamande...


  Une autre chose terminée ; Les chauve-souris . De chez Reaper en mode Bones. Le fameux plastique mou un peu bizarre. Par sécurité, je le traite avec une sous couche d'après pour plastique (salon de jardin par exemple). C'est plus prudent car je peins avec de l'Enamel et de la térébenthine comme diluant.
Voilà de la nuée de chauve-souris, de la vrai !

Retour à la peinture

    Dans l'édition précédente, je vous faisais part de mon retour aux Peons et autres affaires mexicaines. Pour compléter l'opération, j'ai récupéré (toujours chez le Colonel Bill) des Légionnaires Français (époque Camerone). L'occasion fait le larron, et sur ce coup là j'ai fais une bonne affaire. J'ai récupéré une dizaine de figurines Foundry provenant des pack spéciaux de "Characters" comme disent nos amis anglais.
  La seule converssion de figurine a été faite sur l'officier afin de le rendre encore plus représentatif. J'ai simplement rajouté un colt dans sa main gauche.

La première fournée !

Le capitaine Dupin

 Pour les ennemis, j'ai les peons et mon camarade Carlo doit avoir toute l'armée Républicaine mexicaine. Donc pas de soucis.

  Pour le Projet Alexandrie, j'ai rajouté quelques figurines d'Egyptiens "romanisés". Toujours une base Black Tree Design , sauf pour le dernier qui est un Foundry. Cette fois j'ai gardé les têtes pour ce lot. 
Une nouvelle sélection de soldats Alexandriens.
  Mais pas pour tous, car voici deux Egyptiens, qui ont perdu leurs têtes (trop) égyptiennes pour des têtes romanisées (Plastique de Warlord Games). Les boucliers aussi sont du même fournisseur.

Les "romanisés" du moment.

  Dans la catégorie du n'importe quoi, j'ai commencé la peinture de mes gros orques (Reaper Bones) que j'ai déjà présenté ici même, au tout début de ce blog en 2013. Pour finir j'ai changé les têtes. J'ai placé des bonnes tronches d'orques de Games Workshop à la place des Reaper d'origine. Et je suis assez content du résultat.

Là, ils ont l'air vraiment méchant.....et con, aussi !
Le regard brillant et le front puissant. Des vrais têtes de vainqueurs !

Le tuto du jour
  Cette fois ci, nous allons faire (encore) des Longhouses pour les indiens des bois (Hurons, Iroquois, Senacas, etc...). Il m'en manquait pour le dernier scénario de la Saga Fergusson "l'attaque du Grand Camp" donc je me suis remis au travail. Cette fois, j'ai utilisé autre chose que l'habituel emballage alimentaire (glace Mystère ou sandwich industriel). On part d'un cylindre en carton de fort diamètre (style support pour la moquette ou le tissu).
  Cette technique de gros tube, peut aussi faire de beaux hangars d'aviation ou militaire. Il suffit de le recouvrir de papier ondulé et le tour est joué.



Le cylindre en question, découpé.
 



Coupé en deux dans la longueur, à la scie à métaux
  Coupé dans la longueur, un tube de 20 cms nous donne deux Longhouses. Comme c'est un carton fort, j'ai utilisé une scié à métaux plutôt qu'un cutter. La scie permettant de couper en simultané les deux côtés du tube alors qu'au cutter on doit fait un côté à la fois et c'est plus difficile de tracer droit une découpe.  

  Avec du carton simple (emballage boîte de Corn flakes), je fabrique les extrémités de la Longhouse, en n'oubliant pas des découpés des rabats afin d'avoir de bons points de colle sur une structure courbe. 


Les deux extrémités, découpées dans du carton de boîte de Céréales.


Les extrémités sont collées à la structure, par l'intérieur.

  Je laisse un rabat à la base du demi cercle afin de pourvoir l'agrafer sur le socle carton et solidifier l'ensemble sur son socle.



Pose du mouchoir en papier sur toute la structure à l'aide du vernis-colle.
  C'est l'opération la plus longue mais qui va donner tout le rendu nécessaire pour que notre vulgaire demi rouleau de carton devienne une véritable "Longhouse" indienne.


Le tressage du fil de fer enrobé de tissu. Côté porte d'entrée.

L'arrière du bâtiment et son socle creux pour y cacher des guerriers.


Les deux nouvelles huttes terminées, prêtes à rejoindre le grand camp des Hurons.

  La porte est faite, encore une fois, avec un essuie main. Déjà utilisé lors de notre précédente édition dans le tuto pour réaliser un séchoir à fourrure.


Détail de la porte.

Le coin lecture
  J'ai commencé le 4ème volume de la saga "Gladiator" qui comprend les aventures du jeune Marcus. L'action y est toujours présente et le rythme est bien soutenu. Le style de Simon Scarrow est bien présent avec une bonne description des combats, comme d'habitude. Une dizaine d'années après la fin de Spartacus, on part de la Grèce romanisé pour Rome, sous César, où les luttes politiques (et les combats de rues) s'enchaînent et conduisent notre héros en pleine révolte d'esclaves. Conduite par des anciens lieutenants de l'illustre gladiateur. On revient en Grèce pour que Marcus puisse sauver sa mère et se venger de l'assassin de son père.

La règle à lire (et à jouer ?)
  J'ai reçu mon exemplaire de la règle DRAGON RAMPANT qui est la version fantastique de LION RAMPANT. J'aime bien le style de l'auteur, Dan Mersey. Il ne se prend pas au sérieux pour nous pondre un bon produit, comme cela fut le cas pour sa version Arthuresque de "Song of Blades and Heroes".
  Le système LION RAMPANT semble bien s'appliquer au fantastique, surtout grâce à l'adaptation qu'en a fait l'auteur. reste à voir si la magie peut être efficace sans casser le jeu. N'étant pas un grand fan des tours de magie, j'attends de voir les effets lors de parties tests. Une grande liberté est laissée aux joueurs pour se créer leurs armées. Des exemples de listes sont données mais rien ne vous empêche de créer les vôtres où de reprendre vos listes favorites de WH Fantasy pour les adapter au monde de DRAGON RAMPANT. Et à voir, il semble que de nombreux joueurs de WH passent sur ce système pour retrouver des sensations, depuis longtemps perdues avec les éditions précédentes de la règle phare de Games Workshop.
  J'ai l'impression d'avoir du DBA en version Fantasy (du HOTT donc) avec un système plus raffiné. Et quand je vois certaines listes HOTT, j'imagine très bien les délires que l'on peut se monter avec cette règle. Surtout quand on connait certains Nerviens. Je vois bien Serge avec une armée de Nerviens (plus ou moins avinés), Robert avec une armée de maintien de l'ordre, Dominique avec des Sassanides qui gagnent (désolé, c'était trop facile), etc....
  Ainsi, cette armée romaine de Caligula, ayant déclaré la guerre à Neptune, pourrait très bien figuré dans une version Dragon Rampant. 

C'est original !
  Où cette version HOTT en 28mm des barbares des glaces et celle de Games Of Thrones en 15mm. Bref, pour vous donner des idées, passez voir cette bases de photos sur Flickr où vous retrouverez notre Godon favori, qui traîne dans des compétitions de HOTT . 

Le général de l'armée barbare des Glaces (de David Kuijt)

La vie secrète de Pierre

Encore une assez "Fantasy", ou presque


Et pour finir
  Et bien, j'ai fini la saga de Gladiator et je commence le livre ARENA, sur les gladiateurs de Simon Scarrow où l'on retrouve le centurion Macro de la saga d'origine Centurion. Saga qui a révélé l'auteur.


Bon allez c'est bon pour cette fois. On va se calmer et reprendre le train train quotidien après ce break de Pâques !
Portez vous bien les amis.

Et pour finir, on va le faire en chanson avec ceci. C'est con mais c'est bien fait. Avis aux amateurs

video

2 commentaires:

  1. Bravo Môssieur, toujours aussi agréable à lire!
    J'ai déjà une armée des forces de l'ordre, mes Byzantins Bélisaire qui n'arrêtent pas de policer les vils Sassanides de Dominique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci mon brave,
      Quand pourrons nous compter sur toi sur une partie de skirmish en 28mm (indiens, fantasy, Guerre coloniale, Rome, ou autre) ?
      En plus Dominique est aussi bon avec ses dés qu'ne Antique, sur ces règles là....

      Supprimer