mercredi 27 mai 2020

Ré-animator rentre dans les ordres - 1er Partie

  Non pas pour rester confiné mais seulement pour finir ces figurines de moines et les bâtiments qui vont avec. J'en profite aussi pour vous présenter un petit tuto sur les transformations simples qui peuvent rendre vos figurines originales fort facilement et sans efforts.

Transformation simples de figurines

  Que nous pourrons aussi appelées transformations par détournements. Pour la bonne raison que ce type de modifications est facile et demande peu de techniques "chirurgicales" car on détourne simplement la pose donnée par le sculpteur à sa création. On crée ainsi une nouvelle pose rendant la figurine originale (que tout le monde possède) moins reconnaissable. 
  Dans chacun de ces exemples, il suffit d'observer la figurine et sa pose pour imaginer la façon dont vous aller lui donner une nouvelle "vie", en la détournant du chemin initial. Sur tout ces exemples, la figurine A est à gauche, la B est à droite.

Exemple n° 1 : Ajouter un accessoire dans une main.

C'est la plus simple et souvent la première des transformations que même les novices oserons. On va rajouter un accessoire, qui bien souvent sera une arme pour augmenter la valeur combative représentée par la figurine.
Le pistolet de A est fabriqué selon la technique du Ré-Animator (voir ici ) sur la base d'un mousquet qui est recoupé pour lui donner les proportions d'un pistolet.
La dague de B est un cimeterre (Magister Militum) ramené à la taille correspondante et retaillée. J'ai trouvé que la garde de l'arme était fort bien décorée pour faire l'affaire.

Deux Foundry de la gamme "Swachbuckler and Sea-dog"

Exemple n° 2 : Ajouter une note dramatique

  Là, on joue sur la pose de la figurine pour lui donner une histoire et lui faire jouer un autre rôle. L'exemple A voit son poing qui tient le bouclier devenir la main qui tient la flèche qui vient de le blesser mortellement. Le bouclier est repoussé sur son bras vers son épaule.
L'exemple B n'a subi aucune transformation sauf pour son bouclier, qui vient d'arrêter une flèche ennemie. On donne une image forte de la pose donnée par le sculpteur. Le gars a cette pose parce qu'il a reçu une flèche et que le bouclier et là pour ça.

Deux Conquistadors Foundry.

Exemple n° 3 : Ajouter un accessoire sur la figurine.

  C'est encore une transformation super simple pour débutant mais qui marche toujours, même après 40 ans dans le hobby. Le Ré-Animator n'a pas peur d'utiliser des fondamentaux.
La figurine A a reçu un mousquet dans le dos. Comme il avait déjà un sac dans le dos, pas besoin de lui faire une sangle pour son fusil. De face, on voit la sangle est on peut croire que c'est du fusil. Alors que c'est celle du sac. C'est vicieux mais cela permet un gain de temps appréciable en saison hors Covid19. pour le coup, c'est de la pure fainéantise de ma part mais comme cela sert pour ce tuto...
La figurine B combine l'exemple 2 avec le 3, en rajoutant d'une flèche dans le socle montrant que notre ami à reçu une volée de ces satanés Crows.

Deux trappeurs Foundry

Exemple n° 4 : Modifier légèrement la pose.

  On détourne ici le mouvement ou la pose d'origine pour créer une "nouvelle" figurine. J'utilise souvent cette méthode afin de "casser" l'effet répétitif de certaines poses dans un pack ou trop favorisés par un sculpteur .
   La figurine A est l'originale. La figurine B est différente par l'équipement qu'elle porte mais on reconnait la pose. Le but est donc de casser cette notion de "déjà vu" pour avoir une figurine original et que personne n'a. Généralement j'utilise cette technique en tordant ou pliant les membres mais ici comme le bras était impossible à plier à cause de l'armure, je coupe le bras au dessus du coude où commence l'armure. C'est net et sans bavure.

En haut, en bas...

Les figurines terminées du moment

  Les moines. Pour être raccord avec le titre de l'article. Pas con, hein ? Les paysans mexicains pour aller avec l'église (voir ci-dessous). Encore pour être raccord. Pas con non plus !

Les moines (Perry, BTD, Westwind et deux GB.


  Un tas de Conquistadors pour aller avec mes Tupis (déjà finis) et surtout en prévision de ma future faiblesse : Vais-je flancher et succomber aux charmes de la boîte d'Aztèques plastiques prévu chez Wargame Atlantic ?

Voyez le genre ? Euh zut c'est pas la bonne photo
Voilà la bonne image.
  Enfin je dis ça mais je vais d'abord m'acharner sur leur Boxers, qui sont en passe de bientôt arriver chez les marchands. Je bave déjà. J'en mets partout, faut que je me calme...

Il aura de quoi faire avec 40 Boxers dans une boîte. Fournie sans Covid-19 en plus !

Les cactus sont des Pegasus et permettent de bien
"typer" les figurines dans la catégorie Conquistadors.

En garde !
  Et nos amis trappeurs, juste pour la joie de vous les montrer terminés.

Bon, maintenant on est sûr, ils sont bien cachés dans cette direction.

EGLISE MEXICAINE

   Comme promis, voici l'historique complet pour la création de mon église mexicaine (ou autre) à parti d'une boîte à bijoux en bois (voir l'article précédent).
  On sort le matériel lourd, la meuleuse d'angle, et on coupe. La boîte va servir de support à 4 panneaux mdf taillés aux dimensions requises dans un fond de meuble Ikea. Le panneau de façade vient se fixer à l'endroit où la boîte a été coupée. Le fond de la boîte va servir de toit. On découpe le centre du fond en laissant un rebord de 1,5 cms pour servir de support au toit qui sera fait avec du carton fort de calendrier. La trappe d'accès est visée pour une raison de solidité car elle servira aussi de poignée pour manipuler le toit pendant les parties. j'utilise souvent cette astuce pour mes toits amovibles (cheminée, pot de fleurs sur terrasse, etc....).

On coupe la boîte à la dimension désirée.
Le fond est découpé pour devenir le toit plat de l'église. Vous suivez toujours ?
Les 4 panneaux qui deviendront les murs. Le pyrograveur sert à dessiner des
briques qui seront laissées apparentes montrant l'usure de la maçonnerie.

Décoration de la porte avec deux colonnes en résines provenant d'un copain
qui avait tenté des essais de moulage. Un bois de basa sert de décor aux colonnes.
 
Les murs sont montés et le toit plat est terminé. La trappe d'accès au toit est
un bout de bois gravé au pyrograveur pour donner la forme d'une trappe.
Il sert aussi de poignée pour enlever/remettre le toit pendant les parties.

Prêt pour la maçonnerie et la peinture ? Non car
il faut encore mettre les portes et les fenêtres.

Et voilà le travail ! C'est simple et sobre mais cela fera l'affaire.

Je vais rajouter deux ou trois détails et on pourra célébrer la messe rapidement.
Où la brûler lors d'un raid de Bandidos, de réguliers, d'Apaches ou d'Américains.

L'arrière du bâtiment, sans porte de derrière.


et pour aller avec ......des paysans Mexicains 

Des Foundry légèrement modifiés.

Des Old Glory sans modifications.


____________________________________________



On se quitte là les enfants, avec cette curiosité, et on patiente un peu pour se retrouver pour une prochaine édition.
Portez vous bien.

Et oui, c'est bien du Mc Bride, étonnant pour un
illustrateur de sujets historiques militaires.


Encore une victime du confinement. Mais qu'est ce que l'on va faire d'elle ?




samedi 9 mai 2020

Le Ré-Animator combat le confinement.............en finissant ces stocks.

  On continue de dégraisser les stocks qui dorment depuis trop longtemps dans l'immense grenier du Ré-Animator. Et quand je dis les stocks, je parle aussi des trucs que j'avais commencé et jamais fini. Et dieu sait que j'en ai aussi, du stock entamé ! 


A finir

  Dans le stock entamé, j'ai retrouvé des Marines début 1900 de chez Pulp Figures qui attendent depuis au moins 8-10 ans d'être terminés. Et bien c'est chose faite. Le Réanimator vous a torché cela quelques jours. J'aime bien cette firme pour son côté "comics" dans la gravure mais vu le prix je n'en ai pas des masses et je suis même surpris d'en avoir acheté à une époque. Ce n'est pas l'âge qui me joue des tours mais le fait que j'avais un projet guerre Hispano-américaine dans les Philipines. Sauf que je n'ai jamais eu le courage d'aller plus loin lorsque j'ai voulu commencer à transformer des figurines pour faire les guerriers Moros. Guerriers coriaces qui sont rentrés en conflit avec tout le monde dans le secteur et qui on utilisé des fanatiques religieux, les Juramentados. Tueurs au sabre visant des personnalités ou des représentant occidentaux.... Voyez le genre.
  Pourquoi je suis parti là dedans ? Tout simplement car je suis fan d'un vieux film de guerre en NB qui traite le sujet, "La glorieuse aventure" de 1939 (titre US ; The real glory ). Comme quoi, le cinéma peut toujours être une source d'imagination.






  Mais revenons à nos moutons en 28mm. Voici une escouade de Marines prête à engager n'importe quel adversaire avec un tas d'armement divers et variés. De la mitrailleuse lourde, des Lewis, des shotgun, une Thompson à camembert....






  Et bien sûr, encore des civils toutes époques et de toutes marques. J'en ai toujours sur ma table de peinture. A croire que je vais ne jouer qu'avec des civils. De la gauche vers la droite, 1 Westwind (Horreur), 1 Perry (émeutier Sécession), 1 Bicorne et le reste des Dépot Bataillon de chez Colonel Bills. Ce sont des stocks plus récent mais c'est pas une raison pour ne pas les finir.

Du civil du 19ème et du 16-17ème siècle.
  Comme je finis tout ce que j'avais en curés et moines, voici deux moines Old Glory et un Evêque Crusader (je crois). D'autres sont partis au soclage. Ce qui est logique quand on sait que je suis entrain de finir une église (en bois) et un église style Mexique. L'un ne va pas sans l'autre.

Je vais bientôt pouvoir monter une fabrique de fromage.

Des nouveaux venus sur la table de peinture

  Des Mexicains Foundry, des moines, encore quelques conquistadors et un ou deux médiévaux . Bref du pure stock en provenance direct de la montagne de plomb du Ré-Animator.

A gauche les Foundry, à droite les Old Glory.

Deux porteurs Crusaders et deux Anglo-Saxon Black Tree Design.

4 Moines, 4 marques. De gauche à droite ; BTD, Westwind, Perry et GB

A gauche des TAG et à droite des Foundry.

  Les villageois mexicains sont là pour compléter mes merveilleuses créations sur des Coréens de chez Perry (voir ci dessous un échantillon). bluffant, non ?

Les originaux.

Les conversions (même ordre que les originaux)
  Mais avant de vous les présenter ici même, il faut les peindre. Ce qui est en cours. donc patience et vous aurez la suite de mes aventures mexicaines la prochaine fois.


Et encore un peu d'éléments de terrain

  On commence avec une croix (celtique ou presque) que j'ai retrouvé dans mes affaires de jeu provenant d'un jeu de plateaux avec figurines du jeu de l'Oeil Noir. Un truc qui ressemble à Heroquest mais en provenance d'Allemagne. La boîte complète vaut une blinde maintenant comme pour tout ce qui est des jeux de cette époque. Je l'ai eu à l'époque en braderie pour trop fois rien. Les maisons ont des corps en cartons et les toits en plastique.

La boîte.

Le contenu, avec en bas au centre, la croix en question.
  Cette croix est un boulier qui sert à tirer au sort l'ordre de jeu, ou un truc comme ça. Elle était creuse et des boules de couleur se trouvaient à l'intérieur. on mélange dans la croix et quand on repose, les boules redescendent vers le socle par la colonne. J'ai donc dû boucher les deux côtés sur la longueur de la colonne avant de procéder à l'enduit pour imiter le bois sur cette partie. Tout le reste avait été sculpté "bois". Un coup de peinture, un peu d'herbe et de boules d'herbe pour figurer des plantes grimpante et nous obtenons une croix "médiévale" qui pour prôner au croisement d'un chemin ou dans un village.


La version terminée.


 J'ai été aussi voir dans mes stock de maisons mdf de chez Warbase (vieux d'au moins 4 ans) pour y trouver deux trois bâtiments à terminer. J'ai donc construit une église en bois et une cabane avec des éléments de la gamme modular. Ils ne sont pas chers et comme je les grave au pyrograveur pour faire les planches, c'est tout bénéfice.
  L'église est composé de deux set ; Modular 3 et 2. Le n°2 a été recoupé en haut pour donner un toit au clocher. Le tout gravé imitation bois (voir ici pour le rendu de prêt sur mes réalisations précédentes pour la saga des Fergussons).




Un peu de carton et du mdf pour ce lieu saint.

Elle est floue cette cabane.

   Pour l'église mexicaine, j'ai utilisé une boite à bijou en bois de mon épouse. Elle ne s'en servait plus donc basta. Le Ré-Animator l'a réquisitionnée pour ces besoins personnels. C'est la faute du confinement. J'ai fait avec ce que j'avais sous la main car sortir pour rien, c'est pas bien.

La boîte prête à devenir un lieu de culte.
  Mais je vous ferai tout le descriptif pour la prochaine fois. Image par image car c'est une création où l'on part de rien. Faudra sortir le matos lourd pour y arriver.


  Et pour conclure, voici une photo que j'avais oublié de glisser dans la dernière édition au sujet des plantes carnivores. C'est une photo de comparaison d'échelle avec du 28mm.

Un Tupi Coppelstone et un conquistador de chez TAG, bien entourés.

_____________________________________________________

Il est temps d'aller se faire déconfiner et se refaire une beauté pour l'occasion.
Portez vous bien les amis.

Je crois qu'il est temps que je prenne soin de moi.

Merci Covid 19 !




dimanche 26 avril 2020

Le Ré-Animator vous le dit avec des fleurs....dans la gueule !


  Me revoilà parmi vous, les joyeux confinés et on continu a s'occuper comme on peut en avançant tous les projets en stand-by et les choses entamées au cours des 5 à 10 dernières années. Cela semble énorme, mais le temps passe tellement vite que les créations s'entasses et parfois sont mises de côtés en attentes. Et puis vient le covid19 qui vous permet de reprendre les choses en mains.


En vrac 
  On avance moins vite que prévu car c'est l'époque du montage des équipages ; Chars, chevaux et cochers. en premier lieu, il faut placer les chevaux du centre. Puis les socler. Ce qui est facile quand le chariot n'est pas en place. On perd du temps là mais on le récupérera lors du soclage.

3 chariots à 4 chevaux égal plein de soucis à socler !
  J'ai fini les 28mm de chez 1st Corps. J'en suis assez content car c'était la première fois que je peignais quelque chose de chez eux. C'est agréable même si ce n'est pas du Foundry ou du Perry. Il  manque quelque uns sur la photo.

Le Sud

Le Nord
  Et du civil toute époque. Car on en a jamais assez. Des dames de la ligue de vertu (Foundry) et deux travailleurs du 17è siècle de chez Bicorne Miniatures



Le Crocodile-garou

  On est parti sur le soclage mais je ne suis pas content du résultat sur la question du rendu du marais. Les longues herbes c'est bon. Et j'en profite pour vous mettre le déroulement de l'opération. On aura pas perdu son temps comme ça.

La préparation de la texture du marais.
Mettre un lien en fil de fer à la hauteur désirée. Ici je laisse
de la marge en bas afin de pouvoir faire deux touffes en un coup.

On coupe très loin du lien afin de faire une deuxième touffe avec la partie basse.

On obtient la base pour deux touffes mais un seul lien. La deuxième
 n'aura pas de lien pour aider au collage mais c'est pas grave.

On colle avec le pistolet à colle, touffe par touffe sans défaire le lien.
Chaque brindille est ainsi collée en une fois et sans perte de fibre un peu partout.


On colle chaque touffe sur le sous socle et ensuite on retire le lien.

C'est fini et en attente de collage sur le socle.

Le plastique ne connait pas la crise

  Depuis plusieurs mois, les nouveautés arrivent et des périodes nouvelles s'ouvrent à nous. Vitrix continue sa production avec les Germains (on pourra faire du Batave en révolte), les Saxons (huscarls et infanterie).

Des cousins à Bob

Wargame Atlantic part dans tous les coins ; Antique (Perses), Ages sombres (Irlandais), Colonial (Afghans et Boxer), 1ère Guerre Mondiale (Allemands), de la Renaissance (Aztèques et Conquistadors) et du fantastique (Centaures, Faunes, etc...). Bref de quoi faire des économies et bien s'amuser pour ce qui est des transformations de figurines.

Dans la boîte d'Irlandais, il y aura même des gros clébards.
FireForge

  Pour revenir sur les figurines Plastiques FireForge, je vous signale un camarade du Lead Adventure Forum, Captain Blood, qui touche sa bille sur ce type de figurines. D'ailleurs sur toutes les figurines plastiques, il est très fort et pas qu'en conversion. La peinture est à pleurer. Sa spécialité étant les figurines Perry de la période médiévale tardive (voir ici mais il y a 122 pages à scroller), mais il s'est aussi intéressé aux FireForge. C'est ici pour le constater. Et vous trouverez ici, plusieurs rapports de ses batailles médiévales avec la règle FistFull of Lead ("Core rules" car elle couvre toutes les périodes) Vous voyez où je veux en venir  ; ) . De plus la table où il joue est magnifique.





Encore du plastique, oui mais ...

 On parle ici de plantes en plastique pour les décors tropicaux et assimilés. Je reviens avec mes plantes qui devraient décorer une table lorsque mes guerriers Amazoniens auront des adversaires en assez grand nombre pour les affronter. J'ai déjà des conquistadors de finis mais pas assez pour représenter quelques choses de valable.
Les braves guerriers amazoniens à la recherche de leur repas. Ce soir, on mange Espagnol !

  Voici les plantes qui viendront se rajouter à ma jungle déjà existante. Pour en rajouter, j'ai crée deux types de plantes carnivores/dangereuses. La version plante grimpante et la version normale.

La version normale

La base de la création florale, soit 2 plantes plastiques différentes (A et B).
La plante A est démontée afin que l'on récupère les morceaux ouverts pour créer les plantes.
La tête (partie fermée) fera une plante banale dans un décor de jungle.

La plante B est démontée, pour récupérer les feuilles et une fleur.

Chaque feuille est enduite de colle au pistolet à colle.

La colle est peinte en rouge et des feuilles de la plante B sont placées en dessous.

Une fleur de la plante B est rajoutée pour masquer le centre et
servir d'appât aux inconscients qui pourraient s'en approcher.

Du tampon à récurer est placer en dessous de la base pour accentuer l'effet feuillage.
Le soclage est fait et nous allons rajouter des plantes pour parfaire l'ensemble.


La plante grimpante
  Pour créer cette plante, il vous faudra un fil électrique rigide de 2.5, des feuilles du plante plastique, un élément de la plante A (voir ci-dessus) et un fruit sec en forme de machoire que l'on trouve dans les décors de jardinage. Et un bon pistolet à colle.

La création terminée. La partie de la plante A est placée à l'arrière du fruit afin de créer une collerette donnant ainsi l'impression de la plante s'ouvre pour gober une victime.
Détail du collage au sol, en utilisant la rigidité du fil électrique.

Du mouchoir papier passé au vernis colle est placé sur le cable électrique afin
de le rendre plus végétal et obtenir un meilleur rendu à la peinture.
On rajoute du tampon à récurer pour finaliser le décor.

Peinture florale

Un autre angle.





Et du playmobil, encore

  Et oui, ma fille est aussi coriace que ce putain de virus. Elle est revenue à la charge pour en rajouter un peu, vu que j'ai rien à faire de mes journées. Encore du décors, avec cette fois des haies de sapins ou assimilés.




____________________________________________________


Je vous laisse méditer là dessus et on se retrouve avant, ou après le déconfinement. Va savoir !
En attendant, portez vous bien !
Biz

Non, le Ré-animator ne travaille pas sous la contrainte.

Je vous assure que nous travaillons en symbiose, dans une étroite collaboration !