samedi 5 octobre 2019

Le Ré-Animator voit loin et d'un seul oeil...


  Bon alors comme promis, je vous envois du lourd, du très lourd (au sens propre comme au figuré. Après le Héros Formorien de la dernière fois, la logique veut qu'une armée de Formoriens soit commandé par un Dieu Formorien. Donc c'est tout naturellement que je vous présente le dieu celte, qui est largement associé à cette race mythologique d'Irlandais ; BALOR !

  C'est bien la première fois que je commence une armée pour "Of God And Mortals" avec le Dieu/Chef qui va la commander. D'habitude je crée des troupes subalternes ou des héros et ensuite de m'intéresse aux Dieux qui vont les dirigé.  Ici c'est l'inverse. Après avoir vu la description du Dieu dans le supplément  spécial Celte de OGAM,  édité chez Ganesha Games, j'ai eu envie de me lancer dans l'aventure.
  La description nous dit ; The king of the evil Fomorians is a hideous giant with an eye in the middle of his forehead. When this eye is opened, it shoots forth a poisonous beam that destroys everything it touches. Balor’s hatred of the Tuatha De Danann knows no bounds; in Irish myths, the Tuatha and the Fomorians fought an endless series of wars. He was killed by Lugh of the Long Hand at the second Battle of Magh Tuireadh (Moytura in English); Lugh’s sling stone drove Balor’s eye to the back of his head and turned its deadly power against the Fomorian army, which was destroyed. Lugh then cut off Balor’s head, which fell to the ground face-down; Balor’s eye burned a hole in the ground, which became Loch na Súil ("Lake of the Eye") in County Sligo.

Il n'est pas venu pour rigoler et faire de la figuration !
  Pour les francophones, cela peut se traduire (en gros) que le gars est : Le roi des Formoriens, que c'est un géant moche à un seul oeil. De cette oeil, sort un jet de poison qui détruit tout sur son passage. Les celtes d'Irlande, les Tuahata De Dannan le détestent et il le leurs rend bien. C'est le Dieu Lugh qui réussit à lui défoncer la tronche lors de la bataille de Magh Tuireadh.


BALOR 

   Pour simplifier, il nous faut une figurine de gros balaise avec une salle gueule. J'avais justement ça en stock. Faut croire que j'ai un stock inépuisable de figurines qui ne devraient pas me servir. Ben, non. Je garde plein de trucs au cas où. Et cela tombe souvent bien. Je vous parle d'un troll du seigneur des Anneaux en plomb de la série des figurines 75mm vendu avec un fascicule dans les librairies (NewLine cinema 2004). Fort heureusement le troll est à l'échelle du 28mm, contrairement à celui de GW qui est un poil trop petit pour le 28mm.

C'est pas un petit bestiau ! Comparaison faite avec une figurine Grenadier.
  Maintenant que nous avons notre victime consentante, nous pouvons à passer à la première étape de ce petit chef d'oeuvre d'ingéniosité : On va lui éclater la tronche ! Ouais profitez en car c'est pas tout les jours que l'on peut faire ça à un troll des cavernes et s'en sortir vivant ! Comme notre nouvel ami Balor est une espèce de cyclope, il faut adapter le charmant visage du troll en "gommant" les 2 yeux et les arcades sourcilières afin de préparer le terrain pour lui percer le front pour y mettre son oeil destructeur de la mort qui tue ! Pourquoi me direz vous ? Parce que l'oeil sera simuler par une Led à variation de couleur pardi !
  Et oui, je reviens avec mes idées saugrenues de mettre des Leds partout. Ou tout au moins aux endroits où cela rend bien. Il est vraiment trop fort, le Ré-Animator.

Voilà le résultat des travaux de "gommage" et de perforation.
  A mon grand étonnement, la figurine est bien en plomb (ou dans un alliage s'en approchant) et les travaux se font assez facilement. Par contre, il faut sortir la Black & Decker pour lui trouer le front. C'est plus pratique qu'avec la mini perceuse...
  On procède ensuite au démontage de la figurine car elle est creuse ! Et c'est là que l'idée de la Led peut prendre toute son importance. On aura aucun problème pour câbler la led jusqu'à sa source d'énergie que je loge généralement dans le socle de la figurine. C'est magnifique !


La bête est démontée, sauf la tête.
  Grâce à cette originalité de moulage, nous pouvons préparer notre montage électrique en toute tranquillité. On dégaine le pistolet à colle pour fixer les fils électriques afin d'éviter qu'il se balade dans la figurine et nous gêne lors du remontage.

Le matériel pour rendre la vue à Balor. La led est soudée sur des longs fils 
afin de rejoindre ses pieds et la source d'énergie planquée dans le socle.
  Les fils électriques traversent donc tout le corps en esquivant les point d'attache et ressortent par les pieds pour aller rejoindre la batterie et son mécanisme On/Off. Les fils seront masqués sous la végétation ou un rocher lors du soclage.

Les points d'encrage et la sortie des fils (vers la source d'énergie)
  On peut commencer la sculpture de la paupière de Balor avec de la pâte à modeler durcissant à l'air (ou du Green si vous en avez). Quand c'est sec, on peut mettre en position la Led et la fixer au pistolet à colle.
 
Quel regard intelligent !
   On referme le corps de Balor pour le sceller et colmater les joints. Les bras sont repositionnés de façon plus aggressive. Comme ils sont lourds, je colle à l'intérieur un morceau de bois pour bien les encastrer dans le corps et les bloquer avec une tige qui est percé dans l'intérieur du bras. donc invisible de l'extérieur. Encore un avantage d'avoir une figurine creuse.
 
  Comme Balor est un gars raffiné, nous allons l'armer avec une arme qui correspond bien au personnage ; Une bonne massue ! Pour broyer l'adversaire et la ratatiner façon hachis parmentier. L'arme est faite avec une tige de gros trombone de bureau et la tête de la massue de notre héros Formorien (voir notre dernière édition). Les deux sont collées ensemble est glissé dans un tube de sucette Chupachups, qui donne une bonne base pour le manche de la massue. On enduit avec le pistolet à colle pour donner de l'amplitude et on met du silicone/polymer Pattex au dessus pour imiter le bois en "sculptant un "effet bois" avant séchage.

A consommer avec modération, pour les deux ; La sucette comme la massue.

On y voit que du feu, comme celui qui en recevra un coup sur le crâne.
  La jonction de la main droite est masquée avec du fil de fer enveloppé de papier qui vient de la décoration florale. Cela renforce aussi le point de collage au poignet. Le tout est enduit de vernis-colle pour figer l'ensemble.

  On obtient une belle pièce originale, qui sera peut-être améliorée avec quelques détails décoratifs mais ceci n'est pas pour tout de suite. On va réfléchir à des trucs sympas comme des cheveux, un pagne plus expressif, des accessoires vestimentaires, etc.....

Le travail sur Balor est quasi fini.

Qui saurait dire que ce gars là peut briller en société.......grâce à la Led, bien sûr.

  On en reste là pour l'instant, mais on va y revenir dés que possible afin de donner vie à notre nouveau compagnon ; Balor !


Quoi de neuf ?

Je vais refaire un peu de 15mm (du Xyston) pour mon copain Michel (sans Jacquie) qui veut que je lui termine son armée Perse Achéménide. Cela fait au moins, 8 ans que je n'ai pas peins un seul 15mm. Cela va me faire tout drôle mais je pense que c'est comme le vélo. Cela ne s'oublie pas. Peignant du 28mm depuis longtemps, je trouve le 15mm tout minuscule. J'espère ne pas avoir perdu la main. La réponse, dans ses colonnes dés que j'aurais quelque chose de fini à vous montrer.

L'équipage du chariot à faux.

Des chevilles et du pistolet à colle, et on peut sous coucher du cavalier 15mm sans soucis.

CRISIS 2019

  Il arrive le 9 Novembre 2019 et on ne sait pas ce que cela va donner avec le Brexit tant annoncé et tant retardé. On verra sur place. Vais-je réussir comme l'année dernière, à ne rien rapporter, rien acheter là-bas ? Nous verrons cela sur place.



Coin détente

 On va se remémorer les classiques des pas de danse du Hip Hop, avec cette petite friandise du Jimmy Fallon show.





  Et au cinéma, voici le retour d'un film de Zombie. C'est "Retour à Zombiland". En espérant qu'il soit aussi bon que le précédent.



____________________________


  Je vous quitte là dessus et je m'en vais réfléchir à la suite de Balor et des détails que l'on pourrait y apporter.
Portez vous bien les amis !

Va falloir aussi que je m'inquiète de la santé mentale de mon fils Antoine.
Où alors, il a de mauvaises fréquentations.


































vendredi 20 septembre 2019

Le Ré-Animator est en forme !

  Après les fortes chaleurs qui m'ont empêchées de travailler dans mon grenier où je refais une chambre pour le grand garçon que nous avons à la maison, et entre le montage d'une Pergola pour madame (et aussi un peu pour moi), j'arrive quand même à bosser pour le hobby. Et par conséquent, pour ce blog.

  On revient sur un peu de fantastique mais rapidement car j'ai pas mal de choses à vous montrer car votre humble serviteur à bien travailler cet été et dans tous les domaines. Donc profitez de la sueur du Ré-Animator, en lisant cette page.

Héros Formorien

  Et on commence fort avec ce beau bébé : Un Héros pour mon nouveau contingent pour les armées Celtes consacrées à la règle Of God and Mortals ; Les Formoriens (Race mythique d'Irlande d'être affreux, grand et mal finis).
  J'avais eu en cadeau, un troll des marais (réf 77152) de chez Reaper Bones, dont je n'avais pas trop l'utilité. Et lorsque je me suis lancé dans une armée Celte Formorienne (juste avant l'été dernier), j'ai trouvé intéressant d'en faire un Héros pour cette race mythologique. Voici donc le processus de métamorphose d'un troll en Formorien.

  Prenons notre Troll et faisons lui un lifting léger pour lui retirer sa dégaine reptilienne trop tendance "Marais". Pour se faire, on lui explose la tête.....euh, je voulais dire ; On lui change la tête, on lui enlève sa crête dorsale qui fait trop "stégosaure" et on réduit sa massue surdimensionnée afin de la ramener à une taille plus raisonnable. Même si on est en Fantastique, faut quand même rester dans une certaine logique.
Un troll des Marais à écailles.
Changement de tête

Facile avec le plastique Bones. On va lui recaser une tête de ........Yéti ! Pourquoi donc ? Ben comme ça. Elle avait l'air bien sympathique et fort agressive sur un Yéti Reaper Bones, aussi je me suis dis que sur un troll cela devait bien le faire !

Yéti pas beau, ce brave garçon ?
  Une fois en place, on rajoute des cheveux avec de la colle à base Polymer (Pattex). Je mets toujours un peu de colle de pistolet à colle pour faire le volume des cheveux puis je passe une couche de Polymer en lissant en forme de cheveux.

Avec tout ce blanc, on voit pas bien le visage.

Les écailles dorsales

Un coup de cutter nous débarrasse vite fait des grandes écailles. Des cheveux sont sculptés jusque dans le bas du dos afin de masquer les emplacements des écailles. Ni vu, ni connu ! C'est malin, non ?

Vue de dos.
Réduction de l'armement
La masse est coupée à mi-hauteur afin donner une taille plus "naturelle" à l'arme. Un peu de colle vient cacher la coupure sur la tête de la masse.

De profil.
  Un passage à la sous couche nous permet de mieux apprécier le travail du Ré-Animator. Pour mémoire, on passe un apprêt spécial plastique avant la sous couche de peinture. On évite ainsi les surprise dues au plastique Bones.

Là, il fait déjà plus peur !



Vous pouvez admirer la petit cale placée sous son pagne pour
l'empêcher de pencher. chose courante avec ce type de plastique.

  Maintenant on le peint et on le socle pour obtenir un killer, un destroyer, un tape-dur ! Un gars qui prend des coups mais qui surtout en donner. Pas de quartier !








Pompiers, bon oeil - suite

  Le chariot reçoit un nouveau planché en balsa avec la pompe collée dessus. La pompe est faite avec du tuyau plastique (pour les ballons de baudruche), deux gros clous et des trombones. Une plate forme est créée à l'arrière avec du balsa. Une languette en bois à cocktail devient le levier de pompage.


Et voilà !
  Notre création peut partir à la sous couche et à la peinture. Quelques minutes plus tard, le chariot est terminé ! C'est de la peinture au plus simple sans trop de détails mais l'effet du rendu est plus que correcte. Une fois de plus, je le redis, je fais pas dans le modélisme...

Avec deux vigiles, pour la comparaison d'échelle.

  Il n'y a plus qu'à créer un ou deux scénario pour les mettre en scène. A ce sujet, je suis entrain de mettre des noms à une partie des figurines afin qu'elles soient plus faciles à reconnaître sur la table. J'ai créée des factions avec les noms des persos afin de me faire gagner du temps et de donner une trame aux parties. Les caractéristiques de jeu des figurines seront aussi indiquées par faction. C'est plus simple pour la mise en place d'un scénario.

  Pour ceux qui avaient vu le travail sur la prison romaine style "Planète de singes", voici la version terminée. Avec un socle afin de mettre facilement les figurines en prisons.

Le détail du socle.


C'est l'heure d'aller se coucher !

Quoi de neuf ?

  Chez AW Miniatures, vous aurez la joie de trouver des figurines Guerre du Canada pour jouer en conditions hivernales. Je souligne le fait car c'est assez rare pour une période fort populaire. J'ai dû faire des transformations de certaines de figurines pour jouer dans la neige car rien n'existait à l'époque. Soulignons donc l'effort de cette firme. Français, Anglais et Indiens sont soit déjà là, soit en cours de production. Le kickStarter est ouvert ici.

Les indiens de Winter is coming.

  Le coin lecture.

  Je viens de finir le dernier tome de Marius'Mules qui nous racontent les combats de César à Alexandrie. Toujours aussi intéressant à lire et il a plein de bonnes choses dans ce livre pour faire travailler son imagination.




____________________________________________

  La prochaine fois, je vous essayer de vous faire un tuto qui va être assez original sur une grosse pièce. Du jamais vu et de l'original. Mais si vous êtes un lecteur assidu, vous devez vous en doutez. Ici, on fait pas le commun ou le déjà vu !

Allez les amis, je vous laisse à vos méditations pour revenir la prochaine fois avec encore plein de bonnes choses
Portez Vous bien.

Les vacances sont déjà loin ......

  Pour se remettre le moral au beau fixe, on termine avec un petit Star Wars, version Disco. Ceux qui arrivent à tenir jusqu'au bout seront sacrés champion toutes catégories.......de la persévérance. Ou alors, ils sont atteint de surdité précoce.



mercredi 28 août 2019

Le Ré-Animator met les choses aux poings !

  Et oui, il est de retour sur son Projet Rome avec deux, trois bricoles. Projet qui avait ouvert les premières pages de ce majestueux blog que vous êtes entrain de lire. Pour ceux que Rome ne passionnent pas, il y aura aussi matière à se distraire, enfin peut-être. Mais cessons, cette introduction pour passer au menu principal.


Fight Club à Rome

  J'avais déjà réalisé quelques Gladiateurs boxeurs pour Rome (voir ici) mais l'autre jour, en passant une inspection des figurines pour ce Projet, je me suis rendu compte que je n'avais que 3 malheureux boxeurs/lutteurs de chez Foundry. Et l'idée m'est venue que je devrais faire un gang de ce genre, style "les boxeurs sont dans la rue", en lisant ce rapport de bataille provenant de l'auteur de la règle qui est utilisée pour notre Projet Rome (Song of Shadows and Dust).
  Pour la petite histoire, je n'avais plus de figurines Foundry en stock. Et comme je ne suis pas du genre à acheter des figurines alors que j'ai peut-être la solution dans ma montagne de plomb. Ce qui fut fait. Un coup d'oeil dans mes stocks antiques ne donne aucun résultat. Rien qui ressemble de prêt ou de loin à ce que je veux. Mais comme j'avais un peu de stock avec des figurines Foundry de la gamme Dark Africa (qui servent à faire mes Maoris), mon choix c'est logiquement porté sur eux. Pourquoi me direz vous ? Et bien, la pose et la qualité de gravure qui sont similaires à celles des Gladiateurs. La conversion en sera facilité.

Les 3 premiers avec la tronche un peu marquée, voire tuméfiée .
  Ici, on va se lancer dans la simplicité. Non pas que nous en baisse d'inspiration, bien au contraire. Mais parce qu'il n'y a pas besoin de grand chose pour atteindre l'objectif voulu ; 2 Bagarreurs de plus pour le gang.

Par contre, je n'avais que les gars avec les chapeaux ridicules en stock.
Procédure :

* On vire le chapeau en paille avec une pince coupante en laissant un peu de matière pour re-sculpter
   les cheveux directement sur la tête du guerrier avec un cutteur. Le plomb est tendre donc c'est assez
   facile.

* On ferme les poings des mains qui ne l'étaient pas déjà. Ce qui veut dire : les mains qui tiennent les 
   armes car les autres sont déjà fermées pour recevoir le bouclier sur les figurines originellement 
   prévues pour en recevoir un.

*  On enduit de colle (Pattex ou colle siliconé de fixation) sur les poignets des combattants.
    Cela simulera les bandes de tissus de protection.

*  Comme je ne suis pas un fan du Green/Milliput, je vais utiliser un truc de fainéant pour
    représenter les lanières de cuirs des gants de lutteurs romains ; Les fameux Caestus (ou Ceste en 
    français, d'où l'expression française ; Cesses de m'importuner ! Qui revient à dire que tu vas te 
    prendre un poing dans la gueule si tu continues.....Je déconne bien sûr).
    Un fin fil de fer ! Et oui. Il suffit de l'enrouler fort serré autour du poignet et on obtient un effet de
    bandage de lanières. Un peu de superglue pour solidifier l'assemblage et voilà !
Poings trop n'en faut.

*  Quelques stries au cutter directement sur les poings viendront simuler les lanières de métal. C'est
    à la peinture que l'on fera illusion.

*  Bien sûr, comme je prends des guerriers africains, pour que l'on ne les reconnaisse pas au premier
    regard, je vais les peindre d'une couleur de peau différente. Un en petit blanc de type caucasien
    comme on dit dans la police, et un de type basané. 


Pour varier un peu, celui de droite a une protection au mollet.
Et celui de gauche, a reçu une ceinture faite au cutter.
*  Il n'y a plus qu'à peindre tout cela, et quelques minutes plus tard, on obtient deux lutteurs de plus.


  Maintenant que nous avons un gang de lutteurs pro, il nous faut un leader, un balaise, un homme rude (de la pampa ou non) pour canaliser les ardeurs des membres. Il faut une figurine d'exception. Et si elle provient du stock, c'est encore mieux. Un passage dans la boîte de figurines Heroclix me donne l'occasion de remettre sur ces pieds une figurine d'Hercule dans sa version Marvel (dans sa première édition). Il s'agit d'une figurine qui possède la pose exacte d'un mec qui en veut. Pas comme sa version suivante où il a gagné en taille mais perdu en agressivité. Celui là, je l'ai utilisé pour en faire un gros gabarit pour mes Gladiateurs (voir ici).

Voici les deux Hercules, le grand blanc et le plus petit au teint orangé.
  La seule chose à faire avec la figurine d'Hercule, c'est de changer la tête (merci WestWind Miniature) et de lui administrer la même  manucure que pour des deux précédents lascars. On obtient ceci :

Plus se socle donc on se débrouille pour le remettre sur ces pieds.

  Une fois peint, je me suis rendu compte que je l'avais décoré aux couleurs du Portugal. Donc, on va lui trouver un nom qui sonnera plus Lusitanien que Romain. En évitant les José, Miguel ou autres prénoms trop typés.  Tiens, on l'appellera Viriatus, Viriate ou même mieux, Viriato.


Et voilà nos joyeux compagnons !

Pompier, bon oeil

  Quand il y a un jeu de mots pourris à faire, le Ré-Animator répond présent ! Pendant que ce suis à Rome, le constat suivant m'a interpellé lors de la lecture du rapport de bataille cité plus haut ; Une cité où les risques sont multiples se doit d'avoir un service de sécurité civile à la hauteur. J'avais commencé par les forces de l'ordre (Militaire comme para-militaires) mais il me manquait un service d'incendie digne de ce nom.
  Bon ben, on se remet à l'ouvrage. Une petite recherche sur Google image me donne peu de résultats sur le look des pompiers romains et sur celui de leur équipement. En texte, on trouve des choses (ici et ici) mais je vais improviser en me basant sur le fait que les pompiers sont issus des Vigiles (appelé aussi Police de Nuit, les cohortes urbains étant affecté à la Police de jour). Donc l'existence d'un pseudo uniforme ne devrait pas faire tâche dans le décor. Pour l'équipement, on sait que la hache/pioche des légionnaires (la Dolabra) sert aussi aux pompiers, ainsi que les cordes, les seaux et certains types de crochés. Même les balistes sont utilisées pour abattre des murs mais on ira pas jusque là.

  Encore un tour dans le stock me permet de dégoter 4 figurines qui seront affectées au service incendie, sans modifications notoire. En dehors de l'équipement de pompiers, dont elles seront affublées afin de les "typer" dans leur fonction. La peinture fera le reste avec un genre d'uniforme basé sur une tenue civile.
  Les figurines sont ; 3 Vélites (Crusaders Miniatures) qui ont bien la gueule de l'emploi et la coupe de cheveux qui va bien et 1 phalangite Foundry en chapeau de paille, qui s'éloigne du look des Vélites mais qui sera adapté par le travail de peinture pour présenter une certaine uniformité avec les autres.

  L'équipement pour chaque pompier se résume  à ; 

* Une corde enroulée autour du buste ou sur l'épaule. Faite avec du fil de fer. Le premier pompier a être équipé avec eu une corde tressée (avec deux fils de fer entrecroisé) mais comme c'était trop long, j'ai simplifié et je n'ai tressé que la fin de la corde sur sa partie visible. De même, ce premier pompier est le seul qui porte sa corde sur l'épaule. Mauvaise idée car l'opération d'enroulement est fort chiante et donne un rendu assez maladroit car la corde fait trop rigide. Les autres, sauf un que j'ai oublié d'équiper, ont donc eu la joie d'avoir des cordes en travers du buste. Je ne suis pas là pour me faire suer avec des détails.

* Et une hache comme symbole de la fonction. La hache est une hache Zouloue en plastique (Warlord) dont il me restait beaucoup d'exemplaire. Seul le fer de la hache est utilisé, le manche étant un reste de javelot d'origine qui n'a pas été coupé. Astuce du Ré-Animator n° 4528, Pourquoi couper un truc solidement attaché alors qu'il peut rester en place ?

Fer de hache Zoulou

  Seul le futur chef des pompiers sera légèrement transformé. Je l'ai récupéré dans mes grecs (Black Tree Design) mais il possède un beau casque type de Pylos. Un vulgaire pot de fleur, pour les moins cultivés d'entre vous. Il perd donc sa tête au profit d'une tête avec un casque plus romanisé (provenant encore une fois de chez Westwind Miniatures). Il reçoit comme ces petits camarades, son équipement mais à la différence prêt que sa hache n'est pas un modèle zoulou. Il a droit à une imitation de Dolabra, faite avec une arbalète de 15mm (ESSEX Miniatures) qui a été aplatie sur une extrémité pour simuler le fer de la pioche. J'ai déjà utilisé ce truc pour mes nains et les maçons Romains

La preuve : le mec à droite tient une Dolabra "maison".
Au feu les pompiers !




  Maintenant que vous savez comment faire des figurines de pompiers Romains, il faut leur donner le dernier cri en matière d'équipement de lutte anti-incendie ; le seau ! Je suis parti sur l'existant, en tapant dans des perles fantaisies qui traînaient en stock. Des trous sont percés sur les bords pour y coller des anses. Lesquels sont fait avec du poil de balai de rue (en plastique) . On obtient ceci :

Des seaux c'est beau, surtout quand ils sont fait "maison".
  Et pour finir sur le sujet, je me suis aussi lancé dans la fabrication d'une pompe à incendie. Un pompier sans eau, c'est un peu comme un Nervien sans bière....Un nouveau raid dans les jouets des enfants me donne l'occasion de mettre la main sur un chariot western. Il va donc passer à l'atelier du Ré-Animator pour en ressortir en véhicule d'intervention Romain.
  
Un wagon de l'Ouest américain qui part pour Rome.
  Vu le peu de docs sur les Siphones, on va improviser un appareil qui ressemblera plus ou moins à une pompe à piston. Comme celle ci ;


Manque plus que des Shaddocks
  Un tube plastique représentera les cylindres de bronze et des clous, les axes des pistons. Le levier est fait d'un shacker à cocktail en bois, fixé sur les clous. Pas de tuyaux, car je ne fais pas dans le détail de modélisme. 

  Et je m'arrête là pour garder un peu de matière pour la prochaine edition. Et surtout parce que j'ai pas encore fini le montage du chariot.

Note sur le soclage "Pavé" avec de la pâte à modeler durcissant à l'air :

  Je viens de changer de matière pour le soclage de rue. Mon ancien produit était trop vieux et trop salissant à utiliser. Trop prêt de la terre glaise de sculpture. J'ai opté pour une autre matière, moins organique et en plus pas cher (Chez Action  1€30, ailleurs jusqu'à 5€99).
  C'est de la pâte à modeler de couleur grise, imitation Pierre. L'avantage c'est que c'est gris. Donc les plus fainéant pourraient être tenté de ne pas la peindre. Le produit est doux, fort maniable et homogène. Bref l'idéal pour ce genre de travaux. Je continue par précaution de mettre un peu de colle sur le socle avant de mettre la pâte. On augment ainsi l'adhérence et les risques de rétractation dus au séchage. Bien que sur ce produit, il y en a peu, voir pas du tout.

Action ! Une Réaction ; J'achète au bon prix.


GASLAND ?

  J'ai lu la règle est......j'ai pas tout compris. Et pourtant, dieu sait que j'en ai lu des règles en vo. Des biens écrites comme des très mal écrites, en anglais comme en américain. Soit j'ai loupé un épisode, soit que certaines explications/précisions manquent et que la trame de l'auteur n'est pas claire. 
  Depuis quelques années, je mets des idées sur le papier pour une version car wars avec un système calqué sur le moteur de jeu Ganesha Games et de ses dérivés (Courses de chariots et règle navales) et en intégrant si possible des notions présentent dans des règles simples de jeu de plateaux, comme Le Survivant (de chez MB) et un petit jeu de voyage Ravensburger - Hotwheels . Mon but est de produire une règle qui éviterait à tout prix les pions/marqueurs, la paperasse et un manque d'interactivité entre les joueurs. Bref tout se qui pourrait "casser" la convivialité et le fun d'une partie entre amis.

La VO. J'utilise deux boîtes car c'est encore plus marrant !

_____________________________________


Le coin lecture

  Je continue l'aventure de la guerre civile anglaise avec le deuxième tome de Giles Kristian. Et même si je trouve la période plus intéressante que je ne croyais, je ne craquerais pas ! Le Ré-Animator n'est pas un faible qui suit ces impulsions. Mais l'auteur a tellement bien présenté la chose, que je vais vite finir le livre pour passer à autre chose avant de céder aux tentations.




  Maintenant que j'ai bientôt fini ce tome et que le suivant n'est pas encore publié, il faut que je me trouve autre chose à lire. Pourquoi pas un sujet comme .......Les Romains ? 



_________________________________


Bon il est temps de se quitter car il se fait tard.
Portez vous bien.
Et bonne reprise les amis !

Alors là, je commence à aimer de mieux
en mieux la guerre civile anglaise !